Communiqué de presse

La ministre Meryame Kitir lance une coopération au Congo pour améliorer la protection sociale et les conditions de travail

« Il y a une pauvreté extrême au Congo. Un emploi, c’est la promesse d'un avenir meilleur. Nous renforçons les jeunes en mettant l’accent sur 12.000 nouveaux emplois et en développant la concertation sociale »

Dans le cadre de la visite royale, la ministre de la Coopération au développement, Meryame Kitir, a signé un nouvel accord de coopération placé sous le signe de la protection sociale et du travail décent. Au travers de la nouvelle coopération thématique entre la Belgique et la République démocratique du Congo, la ministre Kitir veut offrir à la jeunesse et aux femmes congolaises la perspective d'un emploi décent, et soutenir la protection sociale sur le marché du travail en renforçant la concertation sociale entre travailleurs et employeurs. La coopération s’inscrit dans le cadre d’un programme plus vaste concernant la protection sociale dans la région des Grands Lacs, incluant le Ouganda et le Rwanda. « Il y a une pauvreté extrême au Congo. Un emploi, c’est la promesse d'un avenir meilleur. Grâce à cette coopération, nous améliorons les perspectives d'avenir des jeunes en mettant l’accent sur 12.000 nouveaux emplois et en transformant des lieux de travail informels en emplois de qualité. »

L'accord de coopération a été signé par la ministre Kitir et le Vice-Premier ministre congolais Lutundula dans le cadre de la visite royale. La coopération doit principalement bénéficier aux travailleurs de l'économie informelle au Congo, comme les secteurs des services et de l'agriculture, où de nombreuses femmes et de nombreux jeunes ont souvent de mauvaises conditions de travail. « Sans de bonnes conditions de travail, aucun progrès n'est possible. C'est pourquoi nous renforçons la concertation sociale au Congo entre travailleurs et employeurs pour offrir à chacun plus de sécurité et pour pouvoir progresser ensemble. »

Pour la première fois, la coopération belge au développement travaille dans un cadre régional sur la protection sociale dans la région des Grands Lacs. « De par ma propre expérience dans l'usine Ford et au syndicat, je sais à quel point une véritable protection sociale est importante. Dans les 5 prochaines années, nous allons développer la protection sociale au Congo, au Rwanda et en Ouganda », indique Meryame Kitir. L'agence belge de développement Enabel sera chargée de la mise en œuvre locale du programme de coopération au Congo. L'accord s'étendra sur la période 2022-2026.